Histoire…

Saint-Christophe-du-Bois apparaît tout d’abord sous le nom de  Ecclesiae Sancte Christofori de Bosco en 1197, puis Saint-Christophe en 1793 et enfin Saint-Christophe-du-Bois en 1801. Ce nom proviendrait de la forêt qui s’étendait de Mortagne-sur-Sèvre à Cholet et dont 7 hectares subsistaient sur le cadastre de 1810.

D’après une tradition non confirmée et consignée en 1705, Saint-Maurille, évêque d’Angers, aurait été le fondateur de Saint-Christophe du IVème siècle.
Une légende rapporte également que les premiers habitants de la commune, ayant entrepris l’édification de leur village au lieu-dit « La Binaudière » tirèrent un présage de bonne augure d’une volée de corbeaux qui s’abattirent sur eux et emportèrent des branchages jusqu’à l’emplacement du bourg actuel.

La paroisse de Saint-Christophe-du-Bois a fait partie de quatre diocèses qui furent successivement :

– Poitiers, depuis son origine jusqu’en 1317.
– Maillezais, de 1317 jusqu’en 1648.
– La Rochelle, de 1648 jusqu’au 6 juin 1802.
– Angers du 6 juin 1802 à nos jours.

Un patrimoine riche :

L’ancien prieuré de la Haye,  connu dès le XII siècle et dédié à Saint-Blaise.

Le Logis de Treize-Vents datant du XVIème.

La Grange datant des XVIème et XVIIème.

La Chapelle de la Proutière, bâtie dans la ferme du même nom et située sur la route de la Romagne, a été édifiée en 1689. Autrefois, on s’y rendait en pèlerinage pour guérir les enfants de la peur et ceux qui tardaient à faire leurs premiers pas.  Elle abrite une piéta en bois polychrome qui a échappé à la fureur révolutionnaire.

Le Pont de la Rousse (photo) avec ses deux arches qui enjambent le ruisseau de la Copechanière, a été construit à l’époque Gallo-romaine le long de l’ancienne voie romaine venant de Mortagne-sur-Sèvre.